Un pic de collecte précoce et amoindri caractérise la production laitière française au printemps 2020. « Les livraisons ont reculé de 0,8 % en avril, puis de 1,6 % en mai par rapport à 2019, indique Jean-Marc Chaumet, de l’Institut de l’élevage (Idele), lors d’une conférence tenue le 9 juillet 2020. En juin, le recul n’est plus que de 0,5 %, et les sondages hebdomadaires de FranceAgriMer...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
16%

Vous avez parcouru 16% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !