« L’opération de communication d’une grande enseigne de distribution sur la commercialisation de la baguette de pain à 0.29 € a provoqué la colère de la FNSEA et de la Confédération de la boulangerie qualifiant cette pratique de honteuse. Les prix des promotions de la viande porcine pratiqués par cette même enseigne de distribution en ce début d’année sont tout aussi inacceptables », tempête Culture Viande, dans un communiqué publié le 14 janvier 2022.

Le syndicat des entreprises françaises de l’abattage-découpe rapporte des prix de vente affichés de 1,69 €/kg pour de la côte de porc, 1,85 €/kg pour du jambon, 1,45 €/kg pour de l’épaule et 1,95 €/kg pour de la poitrine. Sur la base de ces prix, pour couvrir les frais d’abattage, découpe, conditionnement, « il faudrait donc payer aux éleveurs le porc à moins de 1 €/kg », affirme Culture Viande.

> À lire aussi : Le prix moyen du porc a atteint 1,332 €/kg en 2021 (03/01/2022)

« Silence assourdissant de la production »

Pour les acteurs de l’aval, « ces opérations à prix anormalement bas détruisent la valeur dont a besoin chacun des maillons de la filière porcine pour faire face aux défis qui nous attendent en 2022 : extension de la fièvre porcine africaine en Europe, recul des exportations vers la Chine, offre surabondante, consommation en repli ». L’interdiction de la castration à vif des porcs mâles, en vigueur depuis le 1er janvier 2022, est singulièrement absente de cette liste.

> À lire aussi : Un cas de peste porcine africaine en Italie (10/01/2022)

« La filière porcine ne doit plus accepter que la production pour laquelle tant d’efforts sont quotidiennement apportés, soit à ce point dévalorisée dans l’image qu’en ont les consommateurs », appuie toutefois Culture Viande.

Et de pointer que « la FNSEA a réagi à juste titre sur le prix de la baguette, mais force est bien de constater le silence assourdissant de la production porcine sur les promotions à bas prix de ce début d’année ».

> À lire aussi : Les sangliers porteurs d’une nouvelle bactérie transmissible aux porcs (13/01/2022)

Vincent Guyot