En clôture du congrès des maires et présidents d'intercommunalité, la Première ministre Élisabeth Borne a annoncé le 24 novembre 2022 que les objectifs de zéro artificialisation nette ne bloqueront pas les projets de construction dans les territoires ruraux.

"Une prise en compte spécifique des territoires ruraux sera prévue. Nous voulons garantir que toutes les communes rurales puissent bénéficier d’une possibilité de construction, en particulier lorsqu’elles ont peu construit par le passé", a déclaré la Première ministre.

Élisabeth Borne a "entendu" les maires

Elle avait rappelé juste avant les objectifs fixés par la loi climat et résilience qui visent une réduction de moitié du rythme de l'artificialisation d'ici à 2030 et l'atteinte du zéro artificialisation nette en 2050.

"J’entends les maires des communes dont la population augmente, et qui doivent construire de nouveaux logements. J’ai échangé avec des maires ruraux, pour lesquels maintenir des constructions est indispensable pour faire vivre leurs villages. La lutte contre l’artificialisation ne doit pas raviver de vieilles querelles entre territoires urbains et ruraux. Et je pense en particulier, aux maires de montagne", a ajouté Élisabeth Borne.