"En septembre, la collecte de lait de vache se stabilise sur un an (+0,4 %), malgré la persistance de la sécheresse." C’est le constat que dresse Agreste, le service de la statistique du ministère de l’Agriculture, ce 15 novembre 2022 dans sa note d’Infos rapides.

En repli sur les neuf premiers mois de 2022

En revanche, en cumul sur les neuf premiers mois de l’année, la collecte laitière accuse un repli de 1,2 %. Elle atteignait 17,66 millions de litres en septembre 2022. La part du lait bio se stabilise et s’établit à 5,1 % de la collecte totale, et celle du lait produit sous AOP/IGP à 16,1 %, en retrait de 0,2 point sur un an.

Toujours en septembre, la collecte est repartie à la hausse dans plusieurs bassins laitiers français et notamment dans les quatre plus grands : +9,7 % dans le Grand Est, +2,2 % dans le Nord Picardie, +0,3 % dans le Grand Ouest et +0,2 % en Normandie. En revanche, le Sud-Ouest (–5,9 %) et le Poitou-Charentes (–4,3 %) accusent toujours une baisse.

Ailleurs dans l’Union européenne et en août cette fois, la collecte laitière est également stable sur un an (–0,3 %), "à l’image de ce qui se passe en Allemagne. En revanche, la collecte recule surtout en Espagne (–3,6 %). Elle reste dynamique aux Pays-Bas et en Pologne".