L’année 2021 ne connaît ni creux, ni remontée saisonnière sur le prix du lait européen. Estimé à 349 €/1 000 litres en janvier, il n’a eu de cesse de progresser depuis. Le tout dans un contexte de relative stabilité de la collecte laitière entre 2020 et 2021.

 

D’après les dernières données de la Commission européenne, le prix réellement versé aux producteurs du Vieux Continent a atteint 364 €/1 000 litres en août, en moyenne. Il devrait approcher les 370 €/1 000 litres sur le mois de septembre.

 

Évolution du prix du lait moyen payé aux producteurs européens. © Commission européenne
Évolution du prix du lait moyen payé aux producteurs européens. © Commission européenne

Tous les États membres suivent le mouvement

À l’échelle européenne, le prix moyen relevé sur le mois d’août a bondi de 33 €/1 000 litres par rapport à la même période l’an passé (+10 %).

 

Dans le détail, sur la même période, le prix du lait est resté stable en Finlande (378 €/1 000 litres) et a progressé partout ailleurs.

 

Il a gagné 21,1 % en Belgique (357 €/1 000 litres), 15,8 % en Irlande (392 €/1 000 litres), 14,1 % en Allemagne (365 €/1 000 litres), 11,9 % aux Pays-Bas (378 €/1 000 litres) et 7,7 % en France (381 €/1 000 litres).

Les cotations des ingrédients laitiers repartent à la hausse

Après un léger fléchissement sur le début de l’été, le cours de la poudre de lait écrémé est bien reparti à la hausse. Il est estimé à 2 690 € la tonne au 6 octobre (+24 % par rapport à 2020).

 

Le prix européen du beurre renoue également avec la croissance, en octobre, après 5 mois de stagnation. Il atteint 4 270 €/tonne (+24 % par rapport à 2020).