« Déclencher une nouvelle dynamique plus vertueuse, plus transparente et plus rémunératrice pour les éleveurs. » C’est ce que souhaite impulser Michel Biero, directeur exécutif des achats de Lidl France, à travers le développement du Rémunéra-score dans ses magasins.

5 000 éleveurs partenaires

Ce score, allant de A + à F, sera testé prochainement au sein du réseau Lidl France sur tous les produits de races à viande issus de contrats tripartites. La démarche engloberait ainsi 5 000 éleveurs partenaires.

« L’objectif est de pousser la logique de transparence voulue par la loi Egalim 2 (1) jusqu’au consommateur », souligne l’enseigne dans un communiqué publié le samedi 26 février 2022.

> À lire aussi : « Le Rémunéra-score aide à donner du sens à ses achats » (09/02/2022)

Pour un meilleur partage de la valeur

« Le Rémunéra-score répond à deux grands enjeux pour les éleveurs, appuie Bruno Dufayet, président de la Fédération nationale bovine (FNB), associée à la démarche. Celui de la transparence, qui est la clé d’une meilleure répartition de la valeur au sein de notre filière et celui de la prise en compte du coût de production des éleveurs, dans la construction du prix de leurs produits. Car c’est bien là tout l’enjeu de la loi Egalim 2 : permettre, enfin, aux éleveurs d’être rémunérés à hauteur de leur coût de production. »

La note maximale A + du score sera « indexée sur le coût de production de l’éleveur, valeur de référence émise par l’interprofession », explique Lidl. À l’inverse, la note la moins bonne, F, sera attribuée à des produits dont le prix moyen de marché est très inférieur au coût de production.

© Lidl France

Pour l’enseigne Lidl et la FNB, « le Rémunéra-score permettra de guider au mieux le consommateur dans son choix et de l’inciter à adopter un comportement d’achat plus responsable avec un impact financier immédiat pour les éleveurs de la filière bovine ».

Lucie Pouchard

(1) À l’initiative des parlementaires, l’affichage de l’impact des prix des produits agricoles et alimentaires sur la rémunération des agriculteurs sera expérimenté pendant cinq ans. Ce « Rémunéra-score » a pour but de mieux informer les consommateurs et d’inciter les plateformes de vente à garantir une juste part de la valeur aux agriculteurs.