Dans un communiqué diffusé ce jeudi 5 novembre 2020, l’Ifop dévoile, pour le compte de la commission bio d’Interbev, la sixième vague de l’enquête « Les Français et la consommation de viande bio » (1). « Tout comme l’année dernière, 72 % des consommateurs de produits carnés déclarent manger de la viande bio, illustrant une tendance qui s’affirme au fil du temps (74 % en 2018 et 71 % en 2017) », analyse Interbev.

Interrogés de façon plus précise sur leurs motivations, les trois quarts des Français sondés déclarent que « manger de la viande bio, c’est surtout la garantie de consommer une viande produite dans des conditions respectueuses de l’environnement (78 %) et du bien-être animal (74 %) ».

Une « très belle percée » de la restauration hors domicile

S’agissant de la distribution, la viande bio a bénéficié d’une « montée en puissance » de la restauration hors domicile (RHD), soulignant les « efforts de toute la filière pour satisfaire les diverses attentes des consommateurs, malgré une année 2020 assez difficile pour le secteur », appuie Interbev. Les autres circuits restent, quant à eux, stables en termes de volumes.

> À lire aussi : Filière, la production de viande bio a doublé en cinq ans (17/09/2020)

Toujours dans le créneau de la RHD, 68 % des Français consomment de la viande bio dans les restaurants traditionnels et 7 % dans les restaurants d’entreprise ou dans les établissements de restauration rapide. De plus, « 61 % des consommateurs de viande jugent qu’il n’est pas très facile de trouver de la viande bio en RHD, alors que 46 % privilégieraient un restaurant qui en propose, quitte à payer plus cher », indique l’enquête de l’Ifop.

Lucie Pouchard

(1) Enquête « Les Français et la consommation de viande bio » : sixième vague administrée en ligne du 14 au 16 septembre 2020, auprès d’un échantillon de 1 005 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, suivant la méthode des quotas.