Privés de nombreuses manifestations l’an passé à cause de la crise du Covid-19, les éleveurs de la race charolaise vont enfin pouvoir renouer avec les traditionnels concours de reproducteurs. Ils sont « une vitrine exceptionnelle pour la promotion du travail réalisé par les sélectionneurs pour répondre aux attentes des éleveurs et de la filière », rapporte Sébastien Cluzel, président du Herd-book charolais (HBC) lors d’une conférence de presse le 26 août 2021.

96 mâles et 94 génisses et vaches seront présentés à l’occasion du concours national des adultes de la race, organisé les 9 et 10 septembre 2021 à Magny-Cours. Cette édition accueillera également le concours national des veaux, avec 197 veaux mâles et 66 veaux femelles attendus sur le ring. L’événement sera suivi de la vente nationale aux enchères.

Des nouvelles catégories mises à l’honneur

Le concours national des veaux de 2021 sera l’occasion d’inaugurer le nouveau projet commercial et racial, travaillé depuis le début de l’année au sein du HBC. « Dans un contexte économique difficile, nous souhaitons apporter une nouvelle dynamique et renforcer l’attractivité de ces manifestations en démontrant l’évolution de la race charolaise en phase avec les attentes des marchés », explique Sébastien Cluzel.

Cette année, deux nouvelles sections « catégories sélection Bien naître » Veaux d’automne et Veaux de l’année sont créés. Elles viennent compléter les « catégories Grands raceurs » Veaux d’automne et Veaux de l’année, qui regroupaient jusqu’ici l’ensemble des jeunes mâles. « De plus en plus d’éleveurs sont en quête de taureaux faciles à élever. Cette sélection Bien naître a pour objectif de répondre à leurs attentes », appuie le président du HBC.

La somme des index IFNais (facilités de naissance) des parents divisée par deux doit être supérieure ou égale à 95 pour que le veau soit éligible à cette nouvelle catégorie. L’Isu de la mère doit quant à lui être supérieur ou égal à 100.

Reconnecter le monde de la génétique et de la viande

S’ajoute également au schéma existant une catégorie « Trophée viande », illustrant des taureaux à fort développement musculaire pour une utilisation en race pure ou en croisement terminal. Pour cette saison 2021, la catégorie Trophée viande sera en test uniquement au concours de Charolles, le fief des animaux de boucherie, en Saône-et-Loire. « Nous souhaitons montrer que les éleveurs sélectionneurs sont aussi en capacité de fournir des reproducteurs à forte conformation de qualité bouchère », relève Sébastien Cluzel, qui espère étendre la catégorie Trophée viande à tous les concours reconnus au cours de la campagne de 2022.

Le choix de la catégorie dans laquelle un veau va concourir revient à son propriétaire.

« La création de ces catégories permet de valoriser toute la diversité de notre race, dans lesquelles tous les éleveurs peuvent se retrouver en tant qu’exposants, acheteurs ou visiteurs de concours », souligne le président du HBC. Pour l’association de promotion de la race, cette nouvelle segmentation renforce la lisibilité de la génétique des animaux pour les éleveurs.

30 veaux aux enchères triés sur le volet

Le jeudi 9 septembre 2021, après le concours national des veaux, aura lieu la vente nationale aux enchères. À cette occasion, trente veaux ont été recrutés dans toute la France par le comité de sélection pour un « cru 2021 de très haut de gamme », promet Sébastien Cluzel. Le choix s’est basé à la fois sur les qualités maternelles, avec des mères figurant parmi les meilleures vaches au classement ECOW de leur cheptel et avec des ISU supérieurs à la moyenne ». Du côté paternel, les candidats retenus sont issus de taureaux à forts potentiels.

Pour laisser la possibilité aux acheteurs de miser en ligne, la vente aux enchères sera coanimée par la Sicafome du marché de Moulins-Engilbert dans la Nièvre. La mise à prix sera établie à 3 000 € et les enchères monteront par tranches de 100 €. Pour y participer à distance, il suffira de s’inscrire au minimum 48 heures avant le début de la vente, qui démarrera à 15h30.

> À lire aussi : Génétique, le Herd-book charolais met le cap sur l’ère digitale (08/06/2021)

Lucie Pouchard
Votre analyse du marché - Bovins de Boucherie

Tensions sur le bétail en manque de finition

En ce début de semaine, l’animation commerciale n’affiche pas de changement sur les marchés en activité. Les apports modestes liés aux congés d’été d’une partie des négociants et structures commerciales des coopératives limitent la pression sur les prix.
Votre analyse du marché - Veaux

Semaine perturbée

Entre le férié du 15 août et les congés d’été, les apports de la semaine s’avèrent limités. De nombreux marchés sont restés fermés. Les intégrateurs font un tri un peu plus marqué dans les lots de veaux, mais les fourchettes de prix restent inchangées par rapport à la semaine dernière.