La trente-septième édition du Space ouvre ses portes du 12 au 14 septembre 2023 près de Rennes. Aux commandes de ce grand salon agricole, une femme, Anne-Marie Quéméner, 53 ans. Sur son visage, un large sourire qui ne la quitte jamais. Ce salon, Anne-Marie, qui y travaille depuis trente ans, le connaît comme sa poche.

Fille de producteurs laitiers près de Carhaix (Finistère), elle a grandi dans une famille bretonnante et a eu très vite une appétence pour les langues. Elle passe une licence d’anglais et d’espagnol, un diplôme de traductrice trilingue puis poursuit un troisième cycle en commerce international à l’école supérieure de commerce de Rennes (ESC).

Ouverture sur le monde

En 1993, à la faveur d’un stage de fin d’études, elle découvre le Space, créé sept ans plus tôt. « Les organisateurs voulaient lui donner une envergure internationale. J’avais pour mission de développer les relations avec la presse étrangère. Cette année-là, nous avons reçu cinq journalistes. Désormais, plus d’une centaine se déplacent. » Après plusieurs CDD où elle touche à tout, la jeune femme est embauchée en 1997 comme chargée de communication et de l’international. Un travail qui l’amène à beaucoup voyager pour promouvoir le salon : Asie, Amérique du Sud, Europe de l’Est, Maghreb, Afrique de l’Ouest… L’accueil des délégations étrangères prend de l’essor.

C’est donc tout naturellement qu’Anne-Marie prend les rênes en tant que commissaire générale en 2016. Elle connaît l’équipe, les rouages… elle qui a gravi tous les échelons. « On m’a fait confiance », résume-t-elle humblement en citant Joseph Jouzel, premier commissaire général, Jean-Michel Lemétayer, président de 1995 à 2013, Marcel Denieul, actuel président. Son métier, elle le compare à celui de metteur en scène : « donner le cap, identifier les outils, les améliorer, accompagner les choix, prendre les bonnes décisions. Organiser un salon, c’est à chaque fois un challenge ! » Elle contribue au rayonnement agricole de la Bretagne. Cet engagement lui a valu d’être nommée en 2019 chevalier dans l’ordre national du mérite.

Grève du lait, manifestations, décès brutal du charismatique Jean-Michel Lemétayer… elle a connu des situations difficiles. L’une de ses grandes fiertés a été de maintenir une édition numérique en plein Covid-19. « Un tour de force rendu possible grâce à l’équipe, aux exposants, aux partenaires qui ont su se réinventer. »

« Rien ne me rend plus heureuse que l’ouverture des portes pour accueillir “la communauté” du Space », conclut cette ambassadrice du Grand Ouest, un indéfectible sourire aux lèvres.