Dans sa note d’Infos rapides publiée le 28 octobre 2022, l’Insee confirme la tendance haussière des prix agricoles à la production. Ces derniers augmentent en septembre 2022 de 19,4 % sur un an, après une hausse de 22,1 % en août 2022.

Cette progression s'est fortement accrue depuis 2019 : +35,5 % en septembre 2022 par rapport à septembre 2019. En revanche, note l’Insee, sur un mois, hors fruits et légumes, les prix agricoles à la production reculent de –0,5 % en septembre 2022, après –0,1 % en août dernier.

+72,1 % pour le prix des œufs sur un an

En septembre 2022, alors que le prix des œufs ralentit sur un an, il reste en très forte hausse, de 72,1 % par rapport à septembre 2021, après une hausse de 90,9 % en août 2022 par rapport à août 2021.

+40,1 % pour les prix des légumes frais sur un an

Les prix des légumes frais accélèrent nettement sur un an : +40,1 % en septembre 2022, après +4,6 % en août 2022. Tous les prix des principaux produits de saison sont en hausse.

Ils augmentent vivement pour les endives (+72,0 %), les salades (+44,9 % après +23,5 %), les melons (+44,1 % après +20,6 %), les carottes (+33,6 % après +20,7 %) et les tomates (+32,3 % après –34,2 %) et, dans une moindre mesure, pour l’ail (+3,7 % après +11,0 %).

En septembre 2022, les prix des légumes frais sont 41,0 % plus élevés qu'en septembre 2019.

© Insee - Avec une hausse de 111,2 %, les prix des céréales ont plus que doublé depuis 2019.

+37,3 % pour les prix des céréales sur un an

Sur un an, même si les prix des céréales décélèrent, ils continuent d'augmenter vivement : +37,3 % en septembre 2022, après +40,1 % en août 2022. Au total, ils ont plus que doublé depuis septembre 2019 +111,2 %.

Du côté du maïs, les prix augmentent toujours sur un an, mais ralentissent : +2,9 % en septembre 2022 par rapport à 2021, après +5,7 % d’août 2021 à août 2022. Un ralentissement qui s’explique par les craintes d’une récession économique mondiale et de récoltes décevantes dans l’Union européenne et aux États-Unis.

Du côté des oléagineux, ils ralentissent fortement sur un an : +1,8 % en septembre 2022, après +14,7 % en août dernier. Même constat sur un mois : –5,4 % entre août et septembre 2022, après –3,2 % entre juillet et août 2022. Depuis septembre 2019, ils ont néanmoins augmenté de 60,5 %.

+30,7 % pour les prix des animaux sur un an

En septembre 2022, alors que les prix des animaux ralentissent légèrement sur un mois, ils continuent d'accélérer sur un an : +30,7 % en septembre, après +30,2 % en août et +28,7 % en juillet.

Les prix des porcins accélèrent de 46,8 % en septembre 2022, après +38,8 % en août dernier. De leur côté, tout en continuant à augmenter fortement, les prix des gros bovins ralentissent légèrement : +33,0 %, après +33,7 % en août et +35,8 % en juillet. Ceux des volailles continuent d'augmenter au même rythme : +26,0 % comme en août.

En septembre 2022, les prix des animaux sont supérieurs de 34,4 % à ceux de septembre 2019.

© Insee - Les prix des animaux gagnent 30,7 % en septembre 2022 par rapport à septembre 2021.

+23 % pour les prix d’achat des moyens de production

En septembre 2022, les prix d'achat des moyens de production augmentent légèrement sur un mois et ralentissent sur un an : +23,0 %, après, +24,3 % en août. Ils sont 34,2 % plus élevés qu'en septembre 2019.

Toujours sur un an, les prix d’achat des consommations intermédiaires restent en forte hausse sur un an : +27,2 %, après +28,9 % en août et +29,5 % en juillet.

Quant aux prix des biens et services d’investissement, en septembre 2022, ils gagnent 10,2 % sur un an, après 10,6 % en août dernier par rapport à 2021.

+19,8 % pour le prix du lait sur un an

Le prix du lait de vache rebondit sur un mois et accélère légèrement sur un an : +19,8 % en septembre 2022 par rapport à septembre 2021. En août dernier, ils avaient gagné 19,1 % par rapport à août 2021.

–15 % pour les prix des fruits frais sur un an

Seuls les fruits frais accusent un nouveau recul de leurs prix sur un an, relève l’Insee. En septembre 2022, ils reculent ainsi de 15,0 %, après –5,8 % sur un an en août 2022 et –5,6 % sur un an en juillet 2022.

Dans le détail : le prix des poires (–32,4 % après –31,8 %), des raisins (–21,3 % après –21,4 %) et des pommes (–13,4 %) reculent nettement, tandis que ceux des prunes (+3,2 % après +11,9 %) ralentissent.

En revanche, par rapport à septembre 2019, les prix des fruits frais sont en hausse de 16,9 %.