« En juillet 2022, les abattages de bovins sont en repli sur un an, toutes catégories confondues, pour le septième mois consécutif », relève Agreste dans sa note d’Infos rapides mise en ligne le 2 septembre 2022. Ce repli atteint 4,4 % en têtes et 4,6 % en tonnage. En cumul sur les sept premiers mois de l’année, l’activité des abattoirs a chuté de 4,8 % en nombre de têtes et de 4,9 % en tonnage par rapport à 2021.

 

À lire aussi : État d’urgence pour l’élevage de ruminants (25/08/2022)

Repli général

Les abattages de vaches laitières ont reculé de 2,1 % sur un an. « Les niveaux du prix du lait standard incitent les éleveurs à garder les vaches dans les exploitations, malgré les conséquences de la sécheresse sur les volumes de la production fourragère », estime Agreste. Le nombre de vaches allaitantes a reculé de 1,3 %, sur un an.

 

À lire aussi : Marc Fesneau annonce des mesures de soutien face à la sécheresse (22/08/2022)

 

Du côté des bovins mâles de 8 à 24 mois, l’activité est en retrait de 9,3 % en nombre de têtes et en tonnage, sur un an. Les abattages de veaux de boucherie accusent aussi un net repli : –7,9 % en nombre de têtes et –8,4 % en tonnage.