Le Groupement d’intérêt économique (GIE) de la filière CRC (Culture raisonnée contrôlée) a tenu son assemblée générale le 3 décembre 2021. L’occasion de revenir sur le travail de notoriété qui était engagé dans le but de mieux faire connaître la démarche, et qui devrait se poursuivre en 2022.

 

À lire aussi : Céréales : La filière CRC engagée pour le climat et la biodiversité (11/06/2021)

Une première campagne sur France-tv

Plusieurs opérations de communication ont ainsi été déployées au cours de l’année, comme la toute première campagne télévision de la filière CRC (un film publicitaire de 30 secondes), qui a eu lieu du 14 au 27 juin 2021 sur France-tv.

 

« Elle a généré 50 millions d’impressions à la télévision », indique Marie Rambaud, responsable de la communication au GIE. Une étude réalisée a posteriori indique que cette vidéo « donne une très belle image du label », estime-t-elle.

Expliquer les engagements de la filière

La deuxième édition de « l’opération boulangerie » s’est achevée en novembre 2021. L’objectif : mieux mettre en avant la démarche CRC dans les points de vente, notamment en y proposant différents supports de communication. Plus de 1 550 boulangeries y ont participé cette année : c’est « beaucoup plus que l’année dernière », se réjouit Marie Rambaud. Cette campagne devrait être renouvelée tous les ans.

 

Sur les réseaux sociaux, la filière se félicite d’une « forte croissance » sur un an, avec un doublement du nombre d’abonnés sur les réseaux à destination du grand public que sont Facebook et Instagram. Ce canal de communication permet à la filière d’expliquer ses engagements, répondre aux questions des consommateurs, et mettre en avant des témoignages.

Apposer le logo CRC sur les produits

Les adhérents de la filière sont de plus en plus invités par le GIE pour relayer les messages et davantage valoriser la filière. Ils sont d’ailleurs « de plus en plus nombreux à la mettre en avant sur les produits », indique Marie Rambaud.

 

Le GIE a validé 200 projets de communication, c’est « 40 % de plus que l’année dernière, et une multiplication par six par rapport à 2018 », souligne-t-elle. L’ambition de la filière ? Que soit apposé le logo CRC sur tous les produits concernés, en rayons et en boulangerie.