L­’agricultrice répond à tous ses interlocuteurs sur Twitter, « sauf à celui qui m’a souhaité de la prison, modère Lucie Gantier, éleveuse de poules pondeuses en plein air. J’ai aussi bloqué les personnes qui m’ont agressée sur la question du bien-être animal. Je me préserve. Je réponds toujours pour établir le dialogue, mais quand la personne est haineuse, je coupe. Il m&rsquo...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !