Dans le prolongement de ce sommet international « One Planet Summit », le chef de l’État « ira à la rencontre d’agriculteurs engagés dans l’agroécologie et dans la restauration de la biodiversité », a souligné la présidence de la République le 10 janvier 2020. Il sera accompagné de plusieurs ministres, dont celui de l’Agriculture Julien Denormandie.

Plein feu sur les pratiques agroécologiques

Emmanuel Macron s’intéressera notamment à l’action des groupements d’intérêt économique et environnemental (GIEE), qui permettent une reconnaissance par l’État de l’engagement collectif d’agriculteurs dans la modification ou la consolidation de leurs pratiques en visant une performance économique, environnementale et sociale, a précisé l’Élysée.

Lundi, ce 11 janvier 2020, le chef de l’État doit intervenir à plusieurs reprises lors du « One Planet Summit » organisé par la France avec pour objectif de relancer une diplomatie verte mise à l’arrêt par la pandémie du Covid-19. Une trentaine de personnalités doivent participer, principalement par visio en raison de la crise sanitaire.

Parmi elles, le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres, le président de la Banque mondiale David Malpass, le prince Charles, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, la chancelière allemande Angela Merkel, les Premiers ministres britannique Boris Johnson et canadien Justin Trudeau, le président du Costa Rica Carlos Alvarado, la présidente de la BCE Christine Lagarde ou le patron de l’OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Chacun devrait présenter des initiatives ou prendre des engagements concrets autour des quatre thèmes de la conférence : protection des écosystèmes terrestres et marins ; promotion de l’agroécologie ; mobilisation des financements ; lien entre déforestation, préservation des espèces et santé humaine.

AFP