L’Union européenne et le Mexique ont souhaité moderniser l’accord de libre-échange qui les unit depuis le début des années 2000. Des pourparlers ont débuté en 2016. L’objectif : exempter de droits de douane la quasi-totalité des échanges de biens entre les deux parties, et notamment des produits agricoles qui ne faisaient pas partie de l’accord jusqu’à présent.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
20%

Vous avez parcouru 20% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !