La tension entre la police et les agriculteurs néerlandais est montée d’un cran mardi 5 juillet 2022 vers 22h40 à un rond-point de Heerenveen, en Frise, dans le nord des Pays-Bas, pendant une des nombreuses manifestations agricoles qui secouent le pays depuis plusieurs jours.

La police a confirmé avoir tiré des coups de semonce, sans faire de blessé mais en touchant un tracteur. La police a jugé la situation menaçante : « Des conducteurs de tracteurs ont tenté d’entrer en collision avec les agents et des véhicules de police. Des coups de semonce ont été tirés et des coups ciblés ont été tirés. »

> À lire aussi : Manifestations : fortes tensions entre la police et les agriculteurs aux Pays-Bas (29/06/2022)

Un tracteur visé

Plusieurs tweets d’observateurs ou de manifestants confortent, de façon cohérente, cette narration. Dans la vidéo ci-dessous, dont le décor et l’heure sont cohérents avec l’événement, on voit deux personnes habillées en agent de police venir des voitures de police stationnées et tirer deux tirs en direction d’un tracteur qui quitte avec sa remorque un rond-point, lieu central de la manifestation.

La police a reconnu que le tracteur avait été touché. Elle a déclaré avoir arrêté trois personnes. Une enquête indépendante a été ouverte sur les tirs de la police.

Quelques heures plus tôt, une vidéo du journal local Noorder Nieuws permet de comprendre la situation. La vidéo est tournée sur le même rond-point. L’autoroute, le bassin de décantation, le garage Mercedes et les panneaux routiers permettent de le situer à la sortie de l’autoroute A32 qui relie Meppel (Drenthe) à Leeuwarden (Frise). La police a bloqué les manifestants à cet endroit. Elle a demandé aux conducteurs de descendre. Selon le journal local, c’est après les premiers tirs ciblés que des nouveaux coups de semonce auraient été tirés.

Une opposition au plan du gouvernement

Les agriculteurs manifestent, souvent en bloquant des autoroutes ou des centres de distribution des supermarchés, depuis l’annonce du plan du gouvernement pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Le gouvernement veut faire baisser les rejets d’azote de jusqu’à 70 % dans 131 zones clés — la plupart proches de réserves naturelles et de terres protégées — afin d’atteindre les objectifs environnementaux en 2030. Pour les agriculteurs, ce plan signifie une baisse des émissions de 40 % et environ 30 % de bétail en moins.

> À lire aussi : Pays-Bas : manifestation contre un projet de réduction des émissions d’azote (23/06/2022)

Dans un premier temps, la manifestation s’est concentrée le mercredi 22 juin 2022 sur le village de Stroe, au centre du pays. Ensuite, les agriculteurs ont manifesté dans tout le pays, en particulier en investissant les autoroutes et les supermarchés. L’organisation patronale de la grande distribution, CBL, s’alarme des ruptures d’approvisionnement qui en découlent.

Dans la plupart des cas, les agriculteurs et la police s’accordent sur l’organisation de la manifestation.

Toutefois, le 28 juin 2022 à Hierden, des agriculteurs s’étaient déjà opposés à la police qui protégeait le domicile de la ministre de la Nature, Christianne van der Wal, porteuse du plan du gouvernement. Selon le journal agricole Nieuwe Oogst, huit personnes en lien avec cette affaire auraient été arrêtées depuis.

> À lire aussi : Environnement : les Pays-Bas veulent encore réduire leurs émissions d’azote

(13/06/2022)

Éric Young