Le gouvernement néerlandais a provoqué la colère des agriculteurs en annonçant le 10 juin 2022 un plan pour baisser les rejets d’azote, jusqu’à 70 %, dans 131 zones clés — la plupart sont proches de réserves naturelles et de terres protégées — afin d’atteindre les objectifs environnementaux en 2030.

Pour les agriculteurs, ce plan signifie une baisse des émissions de 40% et environ 30% de bétail en moins, selon les médias néerlandais. Pour manifester leur colère, des milliers de producteurs ont roulé en tracteurs vers Stroe, dans le centre du pays le 22 juin 2022.

« Le futur des fermiers est en train d’être détruit », « Nos enfants ont peur », pouvait-on lire sur des pancartes, alors que les tracteurs klaxonnaient sur les routes bloquées sur plusieurs kilomètres autour de cette petite ville, ont constaté des journalistes de l’AFP.

« Nous n’avons plus le choix »

« Nous réalisons que cela aura un impact énorme sur les agriculteurs », avait déclaré le Premier ministre Mark Rutte après l’annonce du plan. « Ce secteur va changer. Malheureusement, nous n’avons pas le choix, nous devons faire baisser les émissions d’azote. »

L’agriculture est tenue pour responsable de 16 % des émissions néerlandaises de gaz à effet de serre, en particulier via les engrais et le purin.

Les douze provinces du pays concernées doivent maintenant préparer des mesures, qu’elles présenteront l’an prochain, pour faire baisser les gaz émis par le bétail, la construction et la circulation.

Le gouvernement a provisionné 24,3 milliards d’euros, dont une partie servira à apporter une aide financière aux agriculteurs.

Cette annonce gouvernementale fait suite à une décision en 2019 de la plus haute instance administrative du pays, qui avait souligné que les Pays-Bas n’en faisaient pas assez pour protéger leurs zones naturelles.

Parmi les plus gros émetteurs

Les Pays-Bas sont un des plus gros émetteurs de gaz à effet de serre en Europe — et d’azote en particulier. Une situation due en partie aux nombreux troupeaux qui paissent sur ses plaines : le petit pays de 17,5 millions d’habitants, densément peuplé, compte près de quatre millions de bovins, douze de porcs et 100 de poulets. Les Pays-Bas sont le deuxième exportateur agricole au monde après les Etats-Unis.

Avec l’AFP