Pintades, canards, cailles ou encore poulet de Bresse… Ces productions de volailles de chair, traditionnellement valorisées en restauration hors domicile, sont mises à mal par les mesures de confinement pour lutter contre le Covid-19. « Cela pose notamment des difficultés d’équilibre matière, souligne Eric Cachan, président du Synalaf, Syndicat national des labels avicoles de France. En poulet fermier, par exemple, les cuisses sont principalement...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
29%

Vous avez parcouru 29% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !