Compte tenu de la sécheresse qui touche le Brésil, l’USDA (le ministère américain de l’Agriculture) table dans son rapport (dit « Wasde » en anglais) de mai sur une production de 102 millions de tonnes de maïs pour 2020-2021 (récolte en cours), soit une baisse de 7 Mt par rapport aux estimations du mois d’avril 2021.

Ce chiffre de 102 millions de tonnes est dans la fourchette basse des attentes des analystes, certains tablant même déjà sur une récolte inférieure à 100 millions de tonnes. La première estimation pour 2021-2022, parue dans ce rapport de mai, table sur 118 millions de tonnes.

Belle récolte de maïs aux États-Unis

Le rapport prévoit une très belle récolte de maïs aux États-Unis, autour de 380 millions de tonnes pour 2021-2022, pas loin du record historique américain de 385 millions de tonnes en 2016. « Dès lors qu’on annonce de belles perspectives de production aux États-Unis pour la prochaine récolte, ça détend un peu l’atmosphère », a commenté Gautier Le Molgat, analyste au cabinet Agritel.

Il a toutefois jugé « un peu optimiste » ce scénario, qui s’appuie sur des surfaces records et des rendements très importants. Les prix très hauts pratiqués ces dernières semaines sur les marchés sont toutefois susceptibles de décider les fermiers américains à semer du maïs dans des terres jusqu’ici en jachère », a estimé Gautier Le Molgat.

Forte hausse de la production de blé dans l’Union européenne et en Ukraine

Concernant le blé, le rapport livre une première prévision de récolte pour la campagne commerciale de 2021-2022. Il penche pour un nouveau record mondial, à près de 789 millions de tonnes avec des productions en nette progression dans l’Union européenne (134 millions de tonnes) et l’Ukraine (29 millions de tonnes), mais relativement stables aux États-Unis (50,95 millions de tonnes) et en Russie (85 millions de tonnes).

Cette production record ne bouleverserait cependant pas le niveau des stocks, quasi inchangés au niveau mondial (294,96 millions de tonnes en fin de campagne).

Record de production de soja au Brésil

Enfin, la production mondiale de soja en 2021-2022 serait en très nette hausse (385,53 millions de tonnes contre 362,95 millions de tonnes en 2020-2021), avec un nouveau record de production pour le leader mondial, le Brésil, dont la récolte ferait un bon de 8 millions de tonnes à 144 millions de tonnes, soit plus d’un tiers de la production mondiale.

Si le rapport table également sur une nette hausse de la production américaine, à près de 120 millions de tonnes (+7,5 millions de tonnes), les stocks américains demeureraient en deçà des 4 millions de tonnes, un niveau de nature à faire grimper encore le prix de cet oléagineux à Chicago.

> À lire aussi : Bourse de Chicago, le maïs au plus bas en deux semaines (15/05/2021)

Isabelle Escoffier., avec l’AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Léger rebond technique du blé

Les prix des céréales connaissaient un léger rebond, mercredi 16 juin 2021 à la mi-journée, après un mouvement de baisse général provoqué principalement par de meilleures conditions météo aux États-Unis, depuis quelques jours.