Alors que la veille jusqu’à 800 barges avaient été bloquées sur le fleuve à cause d’une faille sur une poutre métallique d’un pont à hauteur de Memphis (Tennessee), le trafic a pu reprendre sous le pont vendredi.

Le cours du maïs, qui la semaine dernière avait atteint son plus haut niveau en huit ans, a donc continué de faire l’objet de prises de bénéfices dans le sillage de la parution mercredi 12 mai 2021 d’un rapport américain sur l’offre et la demande de céréales.

Ce rapport Wasde a montré que les stocks de maïs étaient plus importants que ne le prévoyaient les analystes et projette aussi un volume de récolte historique pour l’année prochaine, vu le haut cours de la céréale qui invite les agriculteurs à en planter davantage.

Le ministère américain (USDA) a par ailleurs annoncé une volumineuse commande à l’exportation de la part de la Chine de 1,36 million de tonnes de maïs, après deux autres de 680 000 tonnes chacune cette semaine et encore 1,02 million de tonnes la semaine dernière.

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en juillet, le plus échangé, a conclu à 7,0725 dollars, contre 7,0150 dollars jeudi, en progression de 0,81 %.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en juillet a fini à 6,4375 dollars, contre 6,7475 dollars à la dernière clôture, plongeant de 4,6 %.

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en juillet a terminé à 15,8625 dollars, contre 15,84 dollars jeudi, grappillant 0,14 %.

AFP