Principalement liée aux récoltes records de blé et de maïs, la production mondiale de céréales atteindrait un nouveau sommet lors de la campagne de 2021-2022, selon le Conseil international des céréales (CIC).

9 millions de tonnes de plus qu’en mai

Dans ses prévisions publiées le 24 juin 2021, le CIC prévoit que la production mondiale de céréales augmentera de 85 millions de tonnes, pour atteindre 2 301 millions de tonnes. C’est 9 millions de tonnes de plus que dans les prévisions publiées en mai.

Néanmoins, avec des utilisations alimentaires, fourragères et industrielles toutes prévues à des records, seule une légère augmentation des stocks de report est envisagée, conduisant à une baisse du ratio stocks toutes céréales/utilisation à un plus bas en huit ans.

Une production déjà au sommet en 2020-2021

« Avec 2 216 millions de tonnes, soit 3 millions de tonnes de moins, en glissement mensuel, la production de céréales devrait atteindre en 2020-2021 un record, y compris pour le blé et l’orge », ajoute le CIC.

C’est principalement les perspectives réduites de récolte du maïs brésilien qui expliquent cette baisse. « Avec une forte hausse de la consommation, une nouvelle contraction des stocks de report est prévue, à un plus bas depuis six ans », ajoute le CIC.

Des stocks resserrés en soja

Le CIC maintient sa prévision de production pour le soja au niveau record de 383 millions de tonnes pour la campagne de 2021-2022. Il estime que « les prix élevés stimulent les réponses de l’offre chez les principaux producteurs ».

Sur la base des estimations révisées de l’Amérique du Sud, la production mondiale de soja en 2020-2021 est légèrement supérieure par rapport au mois dernier, à 363 millions de tonnes, soit une hausse de 7 % en glissement annuel.

Néanmoins, en raison de la réduction des stocks de report et de la demande record, les stocks devraient se resserrer, y compris une forte contraction aux États-Unis.

Céline Fricotté