Selon FranceAgriMer, seules 1 % des surfaces de blé étaient récoltées au 5 juillet 2021, contre 10 % il y a un an à la même date. En blé dur, 15 % étaient récoltés au 5 juillet 2021 contre 33 % l’an passé. « Ces retards liés aux conditions climatiques suscitent des inquiétudes d’un point de vue qualitatif. Le retour de l’anticyclone est attendu pour la fin de semaine », souligne le cabinet Agritel dans une note publiée lundi.

Les courtiers attendent également la publication du rapport mensuel (Wasde) du ministère américain de l’Agriculture qui doit tomber lundi en fin de journée. Ils seront particulièrement attentifs aux prévisions de production de maïs américain.

Progression du rendement moyen en France

En France, les rendements pour la récolte de blé à venir sont attendus en progression par rapport à l’an dernier. Ainsi vendredi, Arvalis misait sur un rendement moyen de 74 q/ha pour la récolte de 2021. Quant au ministère de l’Agriculture, il a estimé ce 12 juillet le rendement du blé tendre, à 75,1 q/ha.

Vers 16h30 sur Euronext, la tonne de blé tendre prenait 0,25 € sur l’échéance de septembre, à 197,50 €, ainsi que sur l’échéance de décembre, à 199,75 €.

La tonne de maïs, quant à elle, gagnait 1,25 € sur l’échéance d’août, à 235,75 €, et prenait 0,50 € sur l’échéance de novembre, à 193 €.

Avec l’AFP