Le samedi 17 septembre 2022, un foyer d’influenza aviaire hautement pathogène  a été confirmé dans un élevage de 36 000 volailles sur la commune de Céré-la-Ronde, dans l’Indre-et-Loire. C'est ce qu'indique la préfecture du département dans un communiqué du 19 septembre 2022.

Elle précise aussi « l’abattage des animaux présents dans l’élevage a été réalisé dans les plus brefs délais » afin de respecter les mesures de lutte contre la propagation du virus. La préfecture souligne également que l'éleveur sera « indemnisé des pertes subies ».

Périmètre de sécurité et chasse interdite

Afin de limiter le risque de diffusion du virus dans les élevages environnant une zone de protection (3 km) et une zone de surveillance (10 km) autour du foyer ont été instaurées le 17 septembre 2022. « Les mouvements de volailles sont interdits dans ces zones où des mesures sanitaires strictes doivent être observées comme la claustration des oiseaux de basses-cours et la mise à l'abri des autres volailles », détaille la préfecture. 

Dans l'Indre-et-Loire, les deux communes concernées dans le rayon de 3 kilomètres (zone de protection) sont : Céré-la-Ronde et Orbigny. Les six communes concernées par la zone de 10 kilomètres (zone de surveillance), outre les deux communes citées précédemment, sont : Beaumont-Village, Épeigné-les-Bois, Francueil, Genillé, Le Liège et Luzillé.

Ces zones concernent également le Loir-et-Cher, qui définit son propre zonage. La préfecture a également interdit la chasse au gibier d’eau et au gibier à plumes.