« Le nombre très important de dossiers déposés depuis son ouverture nécessite une interruption de la téléprocédure pour permettre un premier bilan des demandes d’aide et s’assurer de leur couverture budgétaire », signale FranceAgriMer sur son site de téléprocédure pour demander les aides à l’achat des matériels pour les cultures riches en protéines. Le site devrait rouvrir le 27 janvier 2021, annonce FranceAgriMer.

 

> À lire aussi : Plan de relance, matériels spécifiques ou semences, demandez les aides du plan protéines (11/01/2021)

4000 dossiers déposés

Dans un communiqué diffusé le 14 janvier 2021, FDSEA et JA de la Haute-Vienne demandent « une rallonge budgétaire afin de pouvoir répondre aux besoins de nombreux agriculteurs ». Selon eux, à l’échelle nationale, 4000 dossiers auraient déjà été déposés, pour un montant total de demandes de subventions de 63 millions d’euros, pour une subvention moyenne d’environ 16 000 € par dossier (subvention de 40 % pour un plafond de 40 000 €). Soit plus de trois fois plus que le budget prévu dans le plan protéines, doté de 20 millions d’euros.

Il manque déjà 43 millions d’euros

Selon Arnaud Rousseau, président de la Fop (section des producteurs d’oléoprotéagineux de la FNSEA), « il est urgent de compléter les moyens ». Pour lui, le plan de relance doit pouvoir accompagner tous les agriculteurs volontaires dans leurs investissements, tout en évitant les « effets d’aubaine ».