Le tribunal judiciaire de Gap (Hautes-Alpes) a condamné le lundi 18 octobre 2021 un éleveur du département à la suite des morsures que ses patous ont infligées à des promeneurs. « Notre collègue a écopé de 2 500 € d’amende dont 1 000 € avec sursis et de 300 € de dommages et intérêts », souligne Sandrine Hauser, secrétaire général de la FDSEA des Hautes-Alpes.

> À lire aussi : Un éleveur devant le tribunal à cause de ses chiens de protection (21/09/21)

Une décision « inadmissible »

Le tribunal a aussi ordonné la confiscation des deux patous concernés, animaux que l’exploitant avait préalablement fait euthanasier. La FDSEA des Hautes-Alpes juge cette décision inadmissible, d’autant plus qu’en l’absence de patous, l’État n’indemnise pas les brebis tuées. Sandrine Hauser précise que l’éleveur s’interroge encore sur l’opportunité de faire appel ou non.

> À lire aussi : Mobilisation nationale contre les loups (15/10/21)

Renaud d’Hardivilliers