« Une majorité d’États membres est favorable à une suspension temporaire de la rotation des cultures [pour la campagne de 2023, NDLR] », a rapporté le commissaire à l’Agriculture Janusz Wojciechowski à l’issue du conseil des ministres de l’Agriculture le 24 mai 2022. Cette demande est notamment portée par l’Allemagne. « Nous y réfléchissons, mais aucune décision n’est encore prise à ce sujet, a complété le commissaire. Cela devrait être envisagé pour pouvoir cultiver les cultures dont nous avons besoin, à savoir le blé. »

Bruxelles laisse donc la porte ouverte à une dérogation à la BCAE 7, qui exige la rotation des cultures à la parcelle dans la prochaine Pac 2023-2027. Mais seulement si la sécurité alimentaire devait être menacée, car « ce n’est pas idéal sur le plan technique et agricole », a insisté le commissaire.

Pour l’exploitation des jachères en 2023

Des États membres ont aussi demandé la prolongation jusqu’en 2023 de la dérogation pour la culture des jachères applicable en 2022. Bruxelles n’a pas fait de déclaration en ce sens, mais étudiera la question, a assuré Janusz Wojciechowski.

Ces décisions pourraient être prises dans quelques jours ou quelques semaines, selon l’évolution du contexte international et de la sécheresse. Quoi qu’il en soit, avant les semis de la prochaine campagne.

Marc Fesneau veut un PSN prêt « dans l’été »

Le nouveau ministre de l’Agriculture français, Marc Fesneau, présidait son premier conseil des ministres à Bruxelles. Ce qui lui a permis d’aborder l’avancement du plan stratégique national (PSN) de la France : « Il faut que nous avancions vite pour valider le PSN dans l’été. Il faut que les agriculteurs puissent prévoir les assolements dans des conditions acceptables. »

De son côté, le commissaire s’est voulu rassurant : « Tous les États membres seront prêts en temps utile avec des PSN cohérents et qui passeront la rampe. » Ceux, dont la France, qui ont rendu leur PSN à la fin de décembre 2021, n’ont pas intégré de mesures pour s’adapter à la crise en Ukraine. Les éleveurs ne devront pas être oubliés.

A lire aussi : Sécurité alimentaire : les actions votées par Bruxelles pour soutenir les agriculteurs (23/03/2022)

Sophie Bergot