La valorisation beurre-poudre du lait de vache européen continue sa progression. Au 14 avril 2021, la Commission européenne estime le cours du beurre à 4 010 € la tonne et celui de la poudre maigre à 2 470 €/t, soit des hausses respectives de 34 % et 26 % sur un an.

Le mois d’avril 2020 était marqué par une chute des cours, survenue au pic de la crise sanitaire sur le Vieux Continent. Depuis, la valorisation beurre poudre du lait s’est largement redressée. S’il manque encore 200 €/t pour que le prix de la poudre de lait écrémé retrouve son niveau d’avant la crise, celui du beurre a dépassé ce cap et flirte désormais avec son niveau de 2019.

Le prix du lait rattrape son retard

Le prix du lait versé aux producteurs européens est d’en moyenne 349,8 €/1 000 litres en février 2021. Cette donnée reste stable sur un mois, mais accuse encore un retard de 0,7 % par rapport au mois de février 2020.

Néanmoins, l’embellie observée sur le marché des ingrédients laitiers, le tout accompagné d’un faible dynamisme de la production laitière, devrait lui permettre de dépasser son niveau de 2020 en mars.

En février 2021, la France limite la casse avec un prix du lait à hauteur de 364,8 €/1 000 litres, en baisse de 0,7 % sur un an. Le prix reste globalement stable en Allemagne, pour une moyenne de 346,7 €/1 000 litres.

Dans les autres grands bassins européens de production, les prix progressent en Pologne (330 €/1 000 litres, +1,4 % par rapport à 2020) et en Irlande (372 €/1 000 litres, + 6,7 % par rapport à 2020), mais reculent sensiblement en Italie (360,7 €/1 000 litres, –3,8 % par rapport à 2020) et aux Pays-Bas (350 €/1 000 litres, –3,4 % par rapport à 2020).

Alexandra Courty