C’est officiel. La préfecture de Vendée et l’Office français de la biodiversité (OFB) ont annoncé la présence d’un loup dans le département, le 27 mai 2021 dans un communiqué de presse. Des indices de la présence du prédateur ont été relevés et authentifiés.

À lire aussi : Innover pour protéger les troupeaux contre les loups (24/03/2021)

De retour après un siècle d’absence

« Le 14 mai 2021, un canidé a été pris en photo sur la commune de Jard-sur-Mer par un piège photo […], décrivent-ils. La photographie et les détails de cette observation ont été transmis à l’OFB qui a pu authentifier cette observation comme étant celle d’un loup gris. »

C’est sur la commune de Jard-sur-Mer en Vendée qu’un piège photo a pris un cliché du loup. © Google Maps

Voilà plus d’un siècle que le prédateur n’a pas été observé en Vendée. « Plusieurs dommages ont été recensés » sur un site Natura 2000. « Un dispositif de surveillance et d’accompagnement a été mis en place sur le secteur concerné. »

Une « grande capacité de dispersion »

Comment expliquer sa réapparition ? « L’espèce est connue pour sa grande capacité de dispersion, notamment pour les jeunes individus en phase de recherche de territoire », répondent la préfecture de la Vendée et l’OFB.

« Ce type d’observation fortuite et isolée de loup peut avoir lieu dès l’automne », décrivent-ils. Des individus quittent la meute, cherchant de nouveaux territoires pour s’installer. Ils « peuvent parcourir plusieurs centaines de kilomètres avant de se fixer, et cela en quelques jours. »

À lire aussi : Les loups se dispersent dans le Grand Est (23/02/2021)

« Le déplacement par bonds est caractéristique de l’espèce. Cela explique notamment certaines observations isolées, comme en Vendée, loin des zones de présence permanente connues. Ces individus en phase de dispersion peuvent séjourner de quelques jours à plusieurs mois dans un secteur avant de le quitter. »

À lire aussi : « Les loups ont tué 10 % de nos moutons en deux mois » (26/02/2021)

Signaler « tout constat d’attaque »

La préfecture et l’OFB encouragent à signaler rapidement « toute observation suspecte de grand canidé ou tout constat d’attaque sur animaux sauvages ou bétail domestique […] au service départemental territorialement compétent de l’OFB ».

À lire aussi : 110 loups à abattre en 2021 (19/01/2021)

Éric Roussel