Le collectif Pâturage et biodiversité (1) se réjouit de la déclaration de Christiane Lambert, « l’Office français de la biodiversité ment » au sujet du comptage des loups, lors de son déplacement en Savoie le 22 octobre 2021. Dans un communiqué du 24 novembre 2021, le collectif rappelle aussi qu’il dénonce le comptage du nombre de loups depuis longtemps.

À lire aussi : Plus aucun éleveur ne doit se retrouver au tribunal pour son chien (23/10/2021)

« Nous avions déposé un recours auprès du Conseil d’État il y a trois ans contre les arrêtés liés au plan loup 2018-2023 et sur la méthode de comptage », explique le collectif. Mais la requête avait été rejetée.

Un outil au service du comptage

Les analyses génétiques constituent pour le collectif « Pâturage et biodiversité » un outil au service du comptage, mais il estime qu’il n’est pas suffisamment pris en compte. « Les analyses génétiques que nous avons pratiquées sur les animaux attaqués ont révélé des individus différents suivant les attaques, prouvant la présence de plusieurs individus là où un seul était officiellement répertorié », indique-t-il.

Le collectif regrette aussi le refus de « l’OFB pratiquer des prélèvements salivaires sur les carcasses d’animaux prédatés, contrairement à la Belgique, au Luxembourg, à l’Allemagne ou encore à la Suisse.

Plus de loups, plus de meutes

Autre point relevé parmi une longue liste : les observations de terrain par les éleveurs et les chasseurs ne collent pas avec celles de l’OFB. Dans la Drôme par exemple, la Fédération des chasseurs avait dénombré en 2018, 70 à 90 loups alors que l’OFB en comptait 38.

À lire aussi : Éleveurs et bergers du Vercors contestent le calcul du nombre de loups (08/04/2019)

La sous-évaluation du nombre de meutes fait partie, entre autres, des arguments mis en avant par le collectif. « Dans le secteur des Alpes-de-Haute-Provence, le sujet avait été développé par le Cerpam et l’Inra en 2016 dans une étude intitulée « Quand les loups franchissent la lisière ».

À lire aussi : le loup s’approche maintenant de l’homme (30/01/2017)

Marie-France Malterre

(1) Le collectif Pâturage et biodiversité rassemble l’Association des éleveurs et bergers du Vercors (AEBV), le Cercle 12, l’Association Préservons nos troupeaux des loups en Limousin, L’OS charollais, l’Association de la sauvegarde de l’élevage et de la biodiversité, le collectif 113.