357,40 €C’est le prix réel du lait pour 1 000 litres payé aux éleveurs laitiers dans l’Union européenne en mai 2021.

Pas de creux saisonnier pour le prix du lait en 2021. D’après la Commission européenne, le prix du lait versé aux producteurs européens a gagné 0,9 % entre avril et mai 2021. Et elle mise sur une nouvelle progression pour le mois de juin.

Des disparités entre États membres

En mai, le prix réel européen s’établit en moyenne à 357,4 €/1 000 l. Il progresse d’un mois sur l’autre dans bon nombre d’États membres : en Allemagne (+1,1 % à 359,5 €/1 000 l), en Irlande (+2,4 % à 374,9 €/1 000 l) et aux Pays-Bas (+0,7 % à 375 €/1 000 l).

En revanche, le prix européen du lait se stabilise, voire recule, en Italie (–0,1 %, à 359,6 €/1 000 l), en Espagne (–0,3 %, à 325,2 €/1 000 l) mais également en France (–0,6 %, à 362,8 €/1 000 l).

L’écart se creuse avec le prix de 2020

Par conséquent, l’écart se creuse avec le prix relevé en 2020, en plein cœur de la crise sanitaire du Covid. Entre mai 2020 et 2021, le prix réel européen affiche ainsi une progression de 8,4 %.

Dans le détail, sont observées des hausses annuelles de l’ordre de 20 % en Belgique ou en Irlande, de 15 % aux Pays-Bas et de 10 % en Allemagne. Du côté de l’Hexagone, la progression est plus timide : +2,4 % sur un an.

Léger repli du prix des ingrédients laitiers

Après une croissance quasi ininterrompue de la valorisation beurre poudre européenne sur le premier semestre de 2021, un léger fléchissement est observé depuis le mois de juin. Les prix restent néanmoins bien supérieurs à leurs niveaux de l’an passé.

Au 7 juillet 2021, le cours de la poudre maigre s’établit à 2 550 € la tonne, soit une hausse de 17 % sur un an. Du côté du beurre, évalué à 4 000 € la tonne à la même date, la cotation reste supérieure de 21 % à son niveau de juillet 2020.

Alexandra Courty