Céréales : constat des dégâts de gel

Dans son observatoire des céréales, FranceAgriMer a une nouvelle fois revu à la baisse la proportion de cultures jugées en état à très bon au 19 avril : 85 % du blé tendre (–1 point sur une semaine), 81 % de l’orge d’hiver (–2 points), 77 % du blé dur (–3 points) et 88 % de l’orge de printemps (–1 point).

Selon le bulletin Céré’Obs, toutes les céréales d’automne ont atteint le stade de l’épi à 1 cm alors que le stade des 2 nœuds concernait 47 % du blé tendre, 60 % de l’orge d’hiver, 68 % du blé dur.

Le gel a fait des dégâts par endroits, sur blé comme sur orge.

Les épis sont observés à la loupe.

Si le gel a épargné l’orge, les bioagresseurs répondent toujours présents.

Concernant la rouille naine, le bulletin de santé du végétal (BSV) de la Région Centre note que « l’absence de pluviométrie attendue ne sera pas en faveur du développement de cette maladie. Cependant, le vent est un facteur favorable à la propagation des spores. Donc, tant qu’il perdure, il est conseillé d’observer régulièrement les variétés les plus sensibles. »

Préparation et semis de maïs sous le soleil

Le 19 avril 2021, FranceAgriMer indique que 41 % des surfaces prévues en maïs étaient semées et 6 % ont levé.

Le soleil est au rendez-vous.

Mais le manque de pluie inquiète et complique la préparation des semis comme en limons battants.

Colza en fleur ou qui pleure

La floraison des colzas est engagée sur une grande partie du territoire.

Le gel a également fait quelques dégâts. Selon le BSV de la Région des Pays de la Loire, publié le 20 avril, « les températures négatives de la semaine passée ont provoqué sur certaines parcelles des courbures de hampes florales (signalements dans la Sarthe, la Vendée), voire des pertes de fleurs. Des dégâts sur siliques ont également été signalés (coulures) dans le Maine-et-Loire et la Vendée. »

Selon la Fop (producteurs d’oléoprotéagineux), 50 000 hectares de colza ont été retournés au printemps.

Justine Papin
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Blé en recul, maïs toujours en hausse

Les prix de la prochaine récolte de blé reculaient vendredi 7 mai 2021 en fin d’après-midi, tandis que le maïs poursuivait sa course folle, en raison des inquiétudes qui pèsent sur les cultures au Brésil.
Votre analyse quotidienne du marché - Oléagineux

Le colza se stabilise, au terme d’une semaine de flambée des cours

Les prix du colza étaient proches de l’équilibre, vendredi 7 mais 2021 dans l’après-midi, dans un marché qui consolidait, au terme d’une semaine de très forte progression des cours des huiles.