Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

2021, une belle année pour les tournesols

réservé aux abonnés

Tour de plaine - 2021, une belle année pour les tournesols
La récolte de 2021 s’accompagne de cours élevés. © Claudius Thiriet

Si les chantiers de récolte se terminent pour les tournesols, ils se poursuivent pour le maïs ou le soja, dont les potentiels seraient très bons.

La récolte de tournesol touche à sa fin. Partout, les échos de rendements sont positifs, et souvent supérieurs à 2020. Les plus bas se situent en moyenne autour de 25 q/ha. « Il y a, en effet, eu des problèmes d’hydromorphie, et les maladies telles que le sclérotinia et le phoma ont été assez présentes », rappelle un conseiller en Bourgogne.

Autour de 30 q/ha

Les résultats avoisinent le plus souvent 30 q/ha, et parfois plus, ce qui constitue une très bonne année pour le tournesol. Pour les dernières surfaces qui resteraient à récolter, Terres Inovia rappelle que « récolter à surmaturité induit une perte de qualité des graines et expose les tournesols aux maladies de fin de cycle et aux dégâts d’oiseaux ».

Du retard pour le maïs et le soja

Dans la majorité des régions, les conditions climatiques de ces derniers mois ont été favorables aux cultures d’été, même si elles ont abouti à des maturités plus tardives. C’est pourquoi les récoltes ont pris du retard pour le maïs, le sorgho ou encore le soja. Malgré tout, les perspec­tives de rendement demeurent bonnes à très bonnes, no­tamment en sec.

À lire aussi : Le rendement du maïs grain estimé à 98,1 q/ha (12/10/2021)

Céline Fricotté

Coût de séchage parfois en hausse

En 2021, le tournesol a nécessité davantage de passages dans les séchoirs que les années passées pour être aux normes (9 % d’humidité). Or, les cours du gaz ayant explosé, certains organismes stockeurs augmentent les barèmes appliqués. « Plus on avance et plus il sera obligatoire de le passer au séchoir. Et au vu des niveaux de prix du tournesol, les agriculteurs n’ont pas intérêt à attendre, autrement ce seront les oiseaux qui en profiteront », prévient un opérateur en Lorraine, où il restait encore en début de semaine près de 25 % des tournesols à récolter.

Votre analyse quotidienne du marché - Oléagineux

Le colza dévisse sur Euronext dans le sillage du pétrole

Les prix du colza étaient en forte baisse vendredi 26 novembre 2021 à la mi-journée sur le marché européen, entraînés par la chute du pétrole après l’apparition d’un nouveau variant lié au Covid-19 en Afrique du Sud.
Imprimer Envoyer par mail Commenter
En direct
Afficher toutes les actualités

Cet article est paru dans La France Agricole

Transmission & Patrimoine : tous les conseils pour passer le relais !