Dans sa dernière note de conjoncture du 12 octobre 2021, l’Agreste, le service de la statistique du ministère de l’Agriculture indique qu’au 1er octobre 2021 la production de céréales a été légèrement revue à la baisse à 66 millions de tonnes contre une estimation à 66,3 millions de tonnes au 1er septembre dernier. La récolte de 2021 reste toutefois meilleure de celle de 2020 qui s’était établie à 57,5 millions de tonnes.

C’est la production de céréales d’hiver qui tire les prévisions à la baisse puisqu’elle est estimée 47 millions de tonnes. En revanche, la production de céréales de printemps a été révisée à la hausse et elle devrait atteindre 19,1 millions de tonnes.

Récolte et rendement en hausse pour le maïs et les betteraves

Des céréales comme le maïs ont ainsi bien profité des conditions météorologiques. Agreste a revu sa production à la hausse en octobre puisqu’elle est estimée à 14,2 millions de tonnes, contre 13,3 millions de tonnes au début de septembre, « soit une augmentation de 4,3 % par rapport à 2020 ».

Le rendement national du maïs grain (hors semence) est aussi revu à la hausse à 98,1 quintaux par hectare, contre 96,4 au 1er septembre 2021 et 82,7 q/ha en 2020. Pour le maïs fourrage, il est estimé à 135,3 q/ha.

Les betteraves ont aussi bénéficié de la météo estivale. La récolte, qui est encore en cours, est estimée à 34 millions de tonnes contre une estimation à 33,1 millions de tonnes de septembre. La production dépasserait de 29,6 % celle de 2020.

Récolte et rendement en baisse en orge et blé

De son côté, la production de blé tendre est estimée à 35,2 millions de tonnes, soit une baisse de 0,9 million de tonnes par rapport aux prévisions du début de septembre. La récolte dépasserait cependant de 20,8 % celles de l’an passé.

Le rendement moyen national du blé tendre a aussi été revu à la baisse puisqu’il est estimé à 71,3 quintaux par hectare contre 73 quintaux par hectare au 1er septembre 2021. Il reste cependant bien au-dessus du rendement de 2020 qui s’était établi, en moyenne, à 68,5 quintaux par hectare. Toutefois, Agreste précise que « dans les Régions Hauts-de-France et Grand Est, qui représentent plus du tiers de la production nationale, les rendements sont cependant sensiblement inférieurs à ceux de 2020 ».

Du côté du blé dur, Agreste estime sa production à 1,55 million de tonnes contre 1,61 million de tonnes au début de septembre. Elle resterait toutefois supérieure de 17,4 % à la récolte de 2021. Le rendement moyen serait de 54,1 quintaux par hectare.

Pour l’orge, Agreste a révisé ses prévisions de production à la baisse de 0,3 million de tonnes entre le 1er septembre et le 1er octobre. La récolte devrait atteindre 11,4 millions de tonnes avec un rendement estimé à 66,2 quintaux par hectare.

> À lire aussi : Carte interactive, découvrez vos rendements de blé tendre en 2021 par département (16/09/2021)

Marie-Astrid Batut
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé poursuit sa décrue sur le marché européen

Les prix du blé reculaient mercredi 8 décembre 2021 à la mi-journée dans un marché demeurant volatil à la veille de la publication d’un rapport américain sur les prévisions de production et les stocks mondiaux très attendu par les marchés.