Alors que la recharge hivernale des nappes phréatiques vient de s’achever, les craintes d’une nouvelle sécheresse se multiplient. Même s’il a plu ces dernières heures sur certaines régions, le risque est bien installé dans certains départements où les préfets ont commencé à prendre des mesures, qui, pour le moment, ne concernent pas forcément le monde agricole.

À lire aussi ; Après le gel, la sécheresse menace (19/04/2021)

Sept départements avec des arrêtés

Au 29 avril sur le site Propluvia.fr, cinq départements sont en vigilance : l’Oise, l’Hérault, le Gard, le Var et les Bouches-du-Rhône. Sept autres départements ont pris des mesures de restriction de l’usage de l’eau, au-delà du stade de la vigilance : la Loire-Atlantique, la Vendée, les Deux-Sèvres, la Charente-Maritime, la Charente, l’Ain et le Rhône.

Carte au 29 avril 2021 des départements ayant pris des arrêtés de restriction des usages de l’eau.

La Loire-Atlantique est un des départements qui a pris son premier arrêté de restriction des usages de l’eau signé le 22 avril. « Le manque de précipitation des dernières semaines a fait fortement baisser le débit des cours d’eau sur le département de la Loire-Atlantique, jusqu’à atteindre pour le bassin-versant des Côtiers Bretons le seuil d’alerte », justifie la préfecture.

Si la Loire-Atlantique n’a pas mis de restriction à l’usage agricole de l’eau, la Charente a franchi ce pas. Le 26 avril, elle a pris un arrêté de restriction temporaire des prélèvements d’eau à usage d’irrigation. Dans les zones placées en alerte, les mesures concernant le secteur agricole vont d’une interdiction d’irriguer trois jours sur sept à l’interdiction totale.

Éric Roussel