Fortement touchés par la crise sanitaire et le confinement au printemps, de nombreux brasseurs comptaient sur la traditionnelle bière de Noël pour « remonter une partie du chiffre d’affaires de leur entreprise dans cette année si particulière », indique le 4 novembre 2020 le syndicat Brasseurs de France.

« La bière de Noël devait être lancée ce mercredi 4 novembre, poursuit le syndicat. Or, avec des cafés et des restaurants fermés, et des marchés de Noël annulés sur tout le territoire, la saison de Noël s’annonce comme un nouveau coup de massue pour la brasserie française. »

La situation est vécue comme une « catastrophe », alors qu’en 2019, 12 millions de litres de bières de Noël, souvent conditionnés en fûts pour les cafés et les restaurants, étaient vendus.

Des aides qui n’arrivent pas

Le président de Brasseurs de France, Matthias Fekl, a indiqué le 4 novembre 2020 avoir « saisi le Premier ministre sur le dossier de l’aide à la filière brassicole toujours bloquée depuis le mois de juin ».

À lire aussi : Les brasseurs demandent des aides pour redémarrer (18/06/2020)

« La filière souhaite également que le gouvernement organise une réunion de crise en urgence sur la période de Noël afin de voir comment aider les brasseurs et les autres secteurs touchés de plein fouet », ajoute-t-il. Il invite de plus à « anticiper les différents scénarios de crise » pour la période hivernale afin d’accompagner les brasseries françaises, et propose de « réactiver des dispositifs d’aides spécifiques (report des échéances bancaires notamment) et retrouver des perspectives ».

Justine Papin