Dans son dernier bulletin, publié le 25 octobre 2021, la Commission européenne estime que « les bonnes conditions météorologiques d’automne dans la plupart des régions d’Europe ont permis aux agriculteurs de bien progresser dans les semis des cultures d’hiver et de la récolte des cultures d’été ».

> À lire aussi : Tour de plaine : de bons échos pour la récolte de maïs (25/10/2021)

Les semis se déroulent bien

Les semis des céréales d’hiver étaient par exemple terminés à la fin du mois de septembre dans les pays baltiques, et « progressaient bien » en Suède et au Danemark. En Irlande, en Allemagne et au Royaume-Uni, la campagne a démarré et « devrait se terminer à temps ». En France et en Pologne, les travaux avancent au rythme de la moyenne quinquennale. En Ukraine, les chantiers avancent bien également, malgré des températures plus froides que la normale.

Les semis de colza se sont achevés dans la plupart des régions d’Europe. « Une augmentation significative de la surface est attendue en France, en Allemagne (estimée à +6 % par rapport à 2020-2021), en Irlande, ainsi qu’en Ukraine », souligne la Commission européenne.

Rendements revus à la hausse

Ces conditions météo ont également « profité aux cultures d’été encore au champ en fin de développement ». Ainsi, la Commission a revu en légère hausse ses prévisions de rendement pour la plupart des cultures d’été :

  • 77,9 quintaux par hectare en maïs grain (+0,1 % par rapport à septembre 2021) ;
  • 44,0 tonnes par hectare en maïs fourrage (+0,1 % par rapport à septembre 2021) ;
  • 75,4 tonnes par hectare en betteraves sucrières (+0,5 % par rapport à septembre 2021) ;
  • 23,7 quintaux par hectare en tournesol (+0,4 % par rapport à septembre 2021) ;
  • 30,0 quintaux par hectare en soja (+1,4 % par rapport à septembre 2021).

> À lire aussi : La filière du soja français optimiste (26/10/2021)

« Seules les prévisions pour les pommes de terre ont légèrement diminué [34,4 t/ha, soit −0,5 %, NDLR], en raison de révisions à la baisse pour l’Allemagne, la Lituanie et la Grèce », précise la Commission.

En France, les rendements des cultures d’été « se rapprochent des niveaux records de 2014 et 2017 », estime la Commission. « La principale préoccupation reste la maturation du maïs en raison des retards accumulés du développement phénologique depuis le démarrage froid de la saison ».

> À lire aussi : Tour de plaine : 2021, une belle année pour les tournesols (20/10/2021)

Hélène Parisot
Votre analyse quotidienne du marché - Oléagineux

Le colza dévisse sur Euronext dans le sillage du pétrole

Les prix du colza étaient en forte baisse vendredi 26 novembre 2021 à la mi-journée sur le marché européen, entraînés par la chute du pétrole après l’apparition d’un nouveau variant lié au Covid-19 en Afrique du Sud.