Le marché a toujours les yeux rivés sur les commentaires des émissaires de l’agence pour la qualité du blé (Wheat Quality Council), qui poursuivent leur tournée des champs du Dakota du Nord pour juger de l’état des cultures.

Des rendements catastrophiques

« C’était la pire série d’inspections que j’ai faite depuis très, très longtemps », a commenté le vice-président exécutif de l’agence, Dave Green, au site Red River Farm Network, après sa tournée du jour. Le spécialiste a expliqué avoir vu une série de champs où le rendement pouvait être évalué à environ dix boisseaux par acre (0,40 hectare), soit un quart du chiffre constaté en moyenne ces cinq dernières années.

« Ce sont probablement les rendements les plus faibles » jamais constatés, a commenté Jason Roose, du courtier US Commodities. Le fait que le Canada, qui est aussi exposé à la vague de chaleur au sud du pays, et la Russie, deux producteurs majeurs de blé, aient aussi connu des épisodes climatiques de nature à affecter leurs rendements, pousse encore davantage le cours de cette céréale.

La baisse des températures dans les États américains où est concentré le blé de printemps, Dakota du Nord et du Sud, Minnesota et Montana, ainsi que l’arrivée de pluies au Canada offrent un répit. « Mais cela arrive un peu tard », a observé Jason Roose, certains dégâts étant irréversibles.

Le marché craint aussi un temps trop chaud pour le maïs et le soja, de nature à faire baisser leurs rendements, là aussi, selon le courtier.

Pour ces trois céréales, le net repli du dollar a aussi favorisé l’accélération des cours.

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en septembre a clôturé en hausse de 2,47 % à 7,0525 dollars contre 6,8875 dollars la veille.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre a terminé en progression de 1,36 % à 5,5650 dollars contre 5,49 dollars à la précédente clôture.

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en novembre a conclu sur une petite hausse de 1,23 % à 13,7775 dollars contre 13,61 dollars mercredi.

AFP