Le jeudi 8 décembre 2022 sur Euronext, la tonne de blé a clôturé à 307,25 euros sur l'échéance de mars (+0,25 euro par rapport à la clôture précédente) et à 304,75 euros (+0,25 euro) sur celle de mai.

La tonne de maïs terminait à 291 euros (-1,00 euro) sur mars et à 293,00 euros (-0,75 euro) sur juin.

"Peu de changements sur les marchés hier dans un contexte de prudence avant le rapport USDA de ce soir, commente Agritel. C’est peut-être la croissance économique qui demeure le principal driver de marché actuellement, avec cette question, risque-t-on une récession ? Dans ce contexte, la situation en Chine est surveillée de près et l’on constate de fortes variations des bases en orges fourragères en fonction des besoins ou de l’activité import chinoise."

Sur la scène internationale, l’Égypte aurait acheté 260 000 tonnes de blé russe sous forme de négociations privées.

À Chicago, les cours du maïs ont marqué une légère hausse hier, alors que le Conab (la compagnie nationale d'approvisionnement), estime la récolte brésilienne "à 125,83 millions de tonnes, réparties entre 27,23 millions de tonnes pour la première récolte et 96,27 millions de tonnes pour la seconde", détaille Agritel. Le blé était en léger recul. Le Conab estime la récolte brésilienne de blé à 9,55 millions de tonnes.

Ce vendredi 9 décembre 2022, peu avant 11h00 sur Euronext, la tonne de blé gagnait 0,25 euro sur l'échéance de mars, à 307,50 euros, et 0,50 euro sur celle de mai, à 305,25 euros.

La tonne de maïs était stable sur l'échéance de mars, à 291,00 euros.