La céramiste nantaise Hélène Morbu a choisi Saint-Quentin, sa ville de naissance, pour présenter son exposition « Hyperborée » (1). « Son patrimoine Art déco a toujours influencé mon travail », explique cette petite-fille d’éleveur de Boué (Aisne). Pour sublimer la terre, la gagnante du prix Le Créateur (2) s’est donc inspirée du lieu singulier où elle expose : le Palais de l’Art déco.

Ses trente créations communiquent avec cet écrin. Hélène adore jouer avec les couleurs et les formes géométriques. Ses vases reprennent les motifs de ce style architectural né après la Première Guerre mondiale : frises, roses, arcades… Grâce à des peignes à dents, elle développe des effets résille ou maille sur ses céramiques.

Outre les œuvres de cette artiste, le public redécouvre ce bâtiment, fermé pendant cinquante ans, qui a abrité les Nouvelles Galeries.

C. Yverneau

(1) Jusqu’au 13 mars 2022. Entrée gratuite.

(2) Décerné par la Fondation Ateliers d’Art de France.

L’atelier de l’artiste, à Nantes, est ouvert à la visite : https://www.morbu.fr/