90 accidents de chasse dont 8 mortels. C’est le bilan dressé le 1er septembre 2022 par l’Office français de la biodiversité (OFB) pour la saison de chasse 2021-2022. Parmi les accidents mortels, deux victimes étaient des non-chasseurs.

Sur 20 ans, une tendance à la baisse

« Malgré une légère augmentation des accidents cette saison (80 accidents l’an passé), la tendance d’une baisse générale observée depuis 20 ans se confirme et, pour la deuxième année consécutive, le nombre d’accidents de chasse est inférieur à 100 », souligne l’OFB.

Des résultats que l’organisme lie aux formations assurées par les fédérations des chasseurs, à l’examen du permis de chasser qu’il délivre, à l’évolution de la règlementation et aux nouvelles pratiques mises en place par les chasseurs.

La « très large majorité » des accidents sont le résultat de manquements aux « règles élémentaires » de sécurité. « Parmi les principales causes d’accidents recensés, on retrouve, comme les années passées, le manquement aux règles essentielles de sécurité lors de la chasse en battue au grand gibier : non-respect de l’angle de tir (30 degrés), mauvaise manipulation d’armes, tirs en direction des routes, habitations ou chemins de randonnées », ajoute l’OFB.