Le service de la statistique du ministère de l’Agriculture Agreste précise dans sa note d’Infos rapide datant du 30 novembre 2022 que l’abattage de porcs charcutiers diminue consécutivement depuis le mois de juin 2022. Celui-ci étant passé de 1953 milliers de têtes en octobre 2021 à 1904 milliers de têtes en 2022 à la même période.

Un repli des abattages porcins

Les abattages de porcs charcutiers ont diminué "de 2,5 % en têtes et de 3 % en poids sur un an". De janvier à octobre, 19 179 porcins ont été abattus, correspondant à une baisse de 1,7 % en comparaison avec l’année 2021.

Un commerce contrasté

Les échanges commerciaux de viandes et de graisse porcines « reculent » avec des exportations en baisse de 9,7 %  et proche de la dernière moyenne quinquennale depuis 2021. Elle se traduit par une baisse des exportations, en particulier vers la Chine et l’Italie.

Dans le même temps, les importations sur ces produits "se réduisent légèrement" de 0,8 % par rapport à l'année dernière. Par conséquent, le solde des échanges extérieurs de viandes et de graisse porcines est "déficitaire en volume comme en valeur". Il compte une perte de 2,2 milliers de tonnes-équivalent carcasse et de 28,1 millions d’euros.