« Je suis scandalisé par les pratiques de cette soi-disant ONG, qui pénètre chez les gens, les filme à leur insu, qui détourne les images et les informations », déclare Thierry Chevenet, producteur de lait de chèvre en Saône-et-Loire, dans une vidéo publiée sur le site de la marque de fromages du même nom.

Retrait des fromages en magasin

Le 27 octobre 2022, l’association L214 a publié une vidéo tournée chez cet éleveur. L’actrice Isabelle Adjani, qui a prêté sa voix pour l’occasion, y décrit des « animaux à l’agonie, un élevage zéro pâturage, des chèvres entassées par milliers, frappées à coups de bâton. » Une plainte a été déposée pour « mauvais traitements » et « pratiques commerciales trompeuses ».

Dans la foulée, les enseignes Carrefour, Monoprix, Auchan, Système U et Grand Frais ont annoncé le retrait des fromages Chevenet de leurs rayons. La marque se présente en effet comme « l’un des leaders européens de la production de fromages de chèvre ».

Des militants embauchés comme saisonniers

Thierry Chevenet dénonce pour sa part une « intrusion » de militants, embauchés l’été dernier en tant que saisonniers. « Pendant les quelques jours où ils sont restés, des images et des vidéos ont été tournées, rapporte-t-il. Des caméras ont été installées pendant plusieurs semaines en absence totale de notre accord et sans aucun respect du droit à l’image de nos collaborateurs. »

Il estime que le contenu de la vidéo est une « mise en scène qui ne reflète pas la réalité ». En réponse aux images de « chevreaux à l’agonie » présentées par L214, Thierry Chevenet évoque « une mortalité importante au sein de notre cheptel » lors des fortes chaleurs de cet été.

L’éleveur explique avoir fait le choix il y a plus de 25 ans de l’élevage traditionnel. « Cela veut dire que nos chèvres ne sont pas écornées, qu’elles sont nourries avec de l’herbe  produite sur nos prairies conduites en agriculture biologique ». Il indique également "limiter l’utilisation d’antibiotiques et d’antiparasitaires" et avoir choisi de " ne pas utiliser d’hormones pour la reproduction de notre cheptel."