Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour que le ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, s’exprime sur la proposition de loi (PPL) du député Grégory Besson-Moreau (LREM), visant à « protéger la rémunération des agriculteurs ».

Dans un communiqué paru le 15 avril 2021 quelques heures après l’annonce du dépôt de la PPL du député, le ministère de l’Agriculture indique que Julien Denormandie « salue » le texte. « En ciblant efficacement et de manière équilibrée les leviers à activer, elle (NDLR : la PPL) permettra de renforcer le revenu des agriculteurs et ainsi, conforter la souveraineté alimentaire de notre pays », indique le ministère.

Le ministre s’était déjà exprimé cette semaine devant les sénateurs, reconnaissant que la loi sur l’alimentation, dite loi Egalim, ne va pas assez loin et qu’il faut « la corriger » en renforçant les outils qui permettent de fixer les prix des produits agricoles par la marche en avant.

> À lire aussi : Négociations commerciales : Vers une loi Egalim 2 (14/04/2021)

À l’Assemblée nationale avant l’été

« Il nous faut aller encore plus loin. C’est le sens de la proposition de loi du député Besson-Moreau dont je salue le travail. Je suis convaincu que ces propositions pour renforcer la contractualisation en la rendant pluriannuelle, pour mieux prendre en compte les indicateurs de coûts de production, pour permettre d’indiquer le prix de la matière première agricole négociée au premier maillon dans les contrats et de le rendre non négociable ou encore pour afficher l’origine des produits, permettront d’aller au bout des objectifs fixés par la loi Egalim, et de renforcer le revenu des agriculteurs », constate Julien Denormandie, dans le communiqué.

Le ministère a d’ailleurs indiqué dans son communiqué que le gouvernement soutient cette loi et son inscription au calendrier parlementaire « avant l’été 2021 ».

> À lire aussi : Négociations commerciales : la proposition de loi pour renforcer les Egalim est dans les tuyaux (15/04/2021)

Marie Salset