Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

877 millions pour lancer la « troisième révolution agricole »

réservé aux abonnés

Investissement - 877 millions pour lancer la « troisième révolution agricole »
En amont de l’annonce de la répartition de l’enveloppe affectée à l’agriculture dans le cadre du quatrième plan d’investissements d’avenir, Julien Denormandie, Agnès Pannier-Runacher et Frédérique Vidal ont visité un verger circulaire pionnier géré par l’Inrae. © Inrae_Paca sur Twitter

877 millions d’euros seront débloqués sur cinq ans pour financer l’innovation dans l’agriculture et l’agroalimentaire dans le cadre du quatrième plan d’investissements d’avenir. En déplacement dans la Drôme ce 5 novembre 2021, Julien Denormandie a « parlé d’avenir et d’innovation ». Il était accompagné par les ministres de la Recherche et de l’Industrie.

En déplacement à Valence dans la Drôme, ce 5 novembre 2021, Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture, a annoncé la répartition de 877 millions d’euros pour l’innovation dans le cadre du quatrième plan d’investissements d’avenir (PIA4).

Il était accompagné de ses collègues Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, et Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie.

Innover pour relever les défis

Cette enveloppe de 877 millions d’euros, répartis sur 5 ans, pourra être complétée par des fonds privés et des collectivités locales. Elle doit venir augmenter l’effort de recherche et d’innovation, a promis Julien Denormandie.

L’agriculture vit aujourd’hui « la troisième révolution agricole » après celle de la mécanisation et de l’agrochimie, a soutenu le ministre, qui invite l’agriculture à « concilier trois défis : nutritionnel, environnemental et de compétitivité ». Et pour y parvenir, insiste-t-il, il faudra innover et passer par « le numérique, la robotique, la génétique, et le biocontrôle ».

428 millions pour des systèmes agricoles durables et des équipements contribuant à la transition agroécologique

Le budget sera fléché sur l’agroéquipement et la nutrition, a résumé Guillaume Boudy, secrétaire général pour l’investissement. Il doit aussi permettre d’accompagner les projets de bout en bout, c’est-à-dire de la conception jusqu’au développement industriel.

L’enveloppe est répartie de la sorte :

  • 428 millions d’euros pour les systèmes agricoles durables et les équipements contribuant à la transition agroécologique. Cette stratégie a pour objectif de réussir la troisième révolution agricole, créer de la valeur dans les territoires via les filières, et travailler à la résilience et l’adaptation au changement climatique en soutien des innovations dans le numérique, l’agrorobotique et la génétique.
  • 449 millions d’euros pour l’alimentation durable favorable à la santé.

Les mesures seront détaillées et des appels à projets seront postés notamment sur le site du ministère de l’Agriculture.

À lire aussi : France 2030 : Macron mise 2 milliards d’euros sur l’innovation agricole

(12/10/2021)

Sophie Bergot
Plan de relance, France 2030 et PIA4 : s’y retrouver

Par ordre chronologique, le plan de relance, doté de 100 milliards d’euros a été présenté en septembre 2020 pour redresser l’économie affaiblie par la crise sanitaire. L’agriculture a émargé à hauteur de 1,2 milliard d’euros, budget déjà à moitié consommé, notamment pour les équipements pour les protéines et la conversion des matériels.

Le quatrième programme d’investissements d’avenir (PIA4), doté de 20 milliards d’euros sur 5 ans, a été annoncé en janvier 2021, pour soutenir l’innovation, la recherche et l’enseignement supérieur. Sur les 20 milliards d’euros 11 sont déjà affectés en soutien au plan de relance. Et 877 millions d’euros ont été répartis pour la transition écologique et l’alimentation, comme annoncé le 5 novembre 2021.

Puis en octobre 2021 a été annoncé le plan « France 2030 », doté de 30 milliards d’euros déployés sur 5 ans, vise à développer la compétitivité industrielle et les technologies d’avenir.

Deux milliards sont fléchés sur l’agriculture, répartis presque équitablement sur l’innovation, l’alimentation favorable à la santé, les acteurs (coopératives et jeunes installés) et la filière du bois.

À lire aussi : Soutiens : La moitié du plan de relance est déjà engagée (09/09/2021)

Sophie Bergot

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités


Transmission & Patrimoine : tous les conseils pour passer le relais !