« La mise à l’arrêt de la restauration ainsi que l’interdiction des marchés et des foires, représentant plus de 60 % de ses débouchés habituels, ont drastiquement vidé ses carnets de commandes », alerte le Comité interprofessionnel de la pintade (CIP), dans un communiqué publié le 11 mai 2020.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
28%

Vous avez parcouru 28% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !