Pour son redémarrage après la crise du Covid, le Space se déroulait sur trois jours au parc-expo de Rennes avec une journée digitale le vendredi 17 septembre. Selon ses organisateurs, ce sont près de 75000 visiteurs qui sont venus à la rencontre des 1 100 exposants.

« Le pari est réussi »

« Le pari est réussi, même si nous ne sommes pas tout à fait dans la configuration du monde d’avant, a estimé Anne-Marie Quemener, la commissaire générale du salon, sur l’espace podcast du Space. Pour la mise en place d’un événement tel que le nôtre, cela a été plus d’efforts, plus d’ajustements de nos partenaires. »

À lire aussi : Une génisse prim’holstein adjugée 9 100 € au Space (16/09/2021)

Un des enjeux du Space est aussi d’accueillir des visiteurs internationaux. « C’est une grande satisfaction que nos visiteurs étrangers aient pu venir cette année, ajoute Anne-Marie Quemener. Nous saluons en particulier cette année la présence des délégations de l’Afrique de l’Ouest emmenée par leurs ministres du Mali et du Sénégal. »

« C’est une grande satisfaction de pouvoir offrir à nouveau ce rendez-vous à tous les professionnels de l’élevage, poursuit-elle. Un grand merci à nos exposants, d’avoir répondu à notre appel à être au rendez-vous, et aux visiteurs aussi. C’est le but de notre métier de rassembler tous ces professionnels. »

À revoir aussi notre diaporama sur les nouveautés du Space (14/09/2021)

Un ministre de l’Agriculture à l’écoute

Cette trente-cinquième édition a été inaugurée par Julien Denormandie. « J’ai senti que ce qui intéressait le ministre, c’était d’avoir un contact direct avec les éleveurs, commente Marcel Denieul. J’ai vraiment vu qu’il était à l’écoute, capable d’expliquer, de rendre des comptes. Et c’est ça qui est important. »

À lire aussi : « Ce n’est pas aux exploitants de payer » pour le bien-être animal (14/01/2021)

Le ministre a choisi de mettre le bien-être animal au centre de son discours. C’était aussi le thème retenu par les organisateurs du salon que « l’espace pour demain ». « C’est aussi au salon de donner sa vision du monde de l’élevage, d’entamer un débat avec la société, estime Marcel Denieul. C’est un enjeu important. »

À lire aussi : L’ombre de la méthanisation plane sur le matériel au Space (15/09/2021)

Éric Roussel