Au 30 juin 2020, les services de l’État ont recensé 1 184 constats de dégâts de loups, indemnisables ou en cours d’instruction. C’est 135 de plus qu’en 2019 à la même date et 354 victimes de plus. Au total sur les six premiers mois de l’année, près de 4000 animaux d’élevage font partie du tableau de chasse du prédateur. En région, l’escalade des dommages est quasi géné...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
30%

Vous avez parcouru 30% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !