Dix groupements de l’Ouest ont signé ce courrier à destination des éleveurs. « Nous proposons que le mâle entier devienne la norme sur laquelle se baserait le cours du porc », explique Philippe Bizien, président du Comité régional porcin (CRP) de Bretagne, à l’issue de l’assemblée générale de l’interprofession porcine (Inaporc), ce mardi 30 juin 2020.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
23%

Vous avez parcouru 23% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !