Le jeudi 1er juillet 2021, le transfert des activités d’organisme de défense et de gestion (ODG) de l’association Le Veau sous la mère à l’association Limousin Promotion a été officialisé. « Cela va permettre de travailler de manière complémentaire et de pouvoir bénéficier des réseaux de distribution pour accroître la visibilité et la notoriété de ce produit de qualité », assurent les deux structures dans un communiqué de presse.

Les deux cahiers des charges « Veau élevé sous la mère sous label rouge » et « Veau du Limousin élevé sous la mère sous label rouge » sont désormais promus sous la même bannière. Par ailleurs, Limousin Promotion intègre deux sections de produits sous label rouge supplémentaires, chacune constituant un ODG autonome pour les cahiers des charges « Veau élevé sous la mère » et « Veau rosé élevé sous la mère complémenté aux céréales » (1).

Rayonner à travers toute la France

Dès lors, mille points de vente seront gérés en commun par Limousin Promotion (2). La mutualisation de leurs moyens est « également l’opportunité de proposer aux points de vente distribuant Le Veau sous la mère les autres gammes de bœuf, de porc et d’agneau et de faire connaître davantage les viandes limousines sous label rouge ».

Les deux associations ambitionnent par ailleurs de développer le marché du veau rosé sous label rouge vers la restauration hors domicile. « Plusieurs actions de communication sont prévues à partir de cet été jusqu’à cet automne, à travers toute la France », indique le communiqué de presse.

> À lire aussi : Filière, la viande limousine sous label rouge séduit le consommateur (04/03/2021)

Lucie Pouchard

(1) Ces trois filières sous label rouge englobent au total 2 171 éleveurs et 972 distributeurs au sein de l’Hexagone. En 2020, 21 691 veaux ont été commercialisés, soit 2 839 tonnes de viande.

(2) Limousin Promotion compte 600 points de vente, Le Veau sous la mère en dénombre 400.

Votre analyse du marché - Bovins de Boucherie

Les tarifs se maintiennent

Même si les commandes dans les magasins sont moins nombreuses pour la fin du mois de septembre 2021, les disponibilités restent globalement assez modestes. Ceci permet de maintenir les cours dans le secteur allaitant comme laitier.
Votre analyse du marché - Veaux

Tarifs stables

Si les volumes ont globalement été écoulés cette semaine, l’approche du pic de vêlages, généralement situé entre les semaines 38 et 42, devrait accroître les volumes et mettre les prix sous tension.