Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Les cours des bovins restent très bas

réservé aux abonnés

Faute de débouchés - Les cours des bovins restent très bas
« En cumul sur les semaines 12 à 16, les abattages de réformes allaitantes (–13 %) et laitières (–3 %) ont globalement été en retrait, avec une accélération des abattages de laitières en fin de période », décrit Philippe Chotteau lors du webinaire. © C. Faimali/GFA

Alors que la baisse des prix semble se stabiliser pour les vaches de réforme en France, la chute des cours des jeunes bovins se poursuit. Ailleurs en Europe, les cotations dégringolent partout. C’est une conséquence de plus de l’épidémie coronavirus Covid-19.

L’ensemble des cours des vaches de réforme françaises, bien que relativement stables en semaine 16 [du 13 au 19 avril 2020], restent en deçà de leurs niveaux de 2019. Les cotations des vaches laitières sont les plus dégradées : le cours de la vache O chute de 10 % par rapport à 2019 et celui de la vache P de 6 %.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
11%

Vous avez parcouru 11% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Hors Série - Eau et Irrigation - réponses à ceux qui veulent couper les vannes

Dans la même rubrique

Nos dernières vidéos

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Indisponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER